FAQ sur les contenus politiques

Politique

Cette politique s'applique‑t‑elle dans le monde entier ? 

Oui, cette politique remplace les précédentes, aussi bien mondiale que propres aux différents pays. Nous complèterons si besoin cette nouvelle politique afin d'inclure des considérations propres à chaque pays.  

Les publicités relatives à la législation ou aux réglementations sont‑elles autorisées ?

Non. Les publicités ne peuvent pas faire référence à des référendums, votations, projets de loi, législations, réglementations, directives ou décisions judiciaires, qu'ils soient passés, actuels ou proposés, ni à des équivalents propres à un pays donné. 

Il existe de nombreux types de formats publicitaires sur Twitter. Auxquels de ceux‑ci cette nouvelle politique s'applique‑t‑elle ?

Cette politique s'applique à tous les produits sponsorisés proposés par Twitter.

Quels types de publicités les PAC (Political Action Committee) et SuperPAC peuvent‑ils diffuser ?

Tout comme les candidats, partis politiques et représentants gouvernementaux élus ou nommés, les PAC et SuperPAC ne peuvent pas faire de publicité sur Twitter. 

Une organisation relevant à la fois des sections 501(c)(3) et 501(c)(4) du code des impôts américain peut‑elle sponsoriser du contenu politique ? 

Depuis le 22 novembre 2019, si un annonceur relève de ces deux sections, il peut se rapprocher de son chargé de clientèle ou contacter Twitter via le Formulaire d'assistance des Publicités Twitter.

Qu'advient‑il du Centre de transparence des publicités ?

Nous continuerons à afficher tous les Tweets sponsorisés diffusés au cours des sept derniers jours dans le Centre de transparence des publicités. Les publicités politiques passées resteront également accessibles.  

 

Application

Depuis quand cette politique s'applique‑t‑elle ? 

Cette politique s'applique depuis le 22 novembre 2019. 

Comment les utilisateurs peuvent‑ils signaler des publicités susceptibles d'enfreindre cette politique ?

Les utilisateurs signalent le contenu dans le fil Twitter ou via le Formulaire du centre d'assistance. Twitter établit des priorités et examine le contenu signalé. 

Combien de fois un annonceur peut‑il enfreindre cette politique avant d'être définitivement suspendu ? 

Notre décision d'exclure un annonceur est basée sur une série de facteurs, notamment, mais sans s'y limiter, le nombre d'infractions à une politique, les politiques enfreintes et le laps de temps sur lequel ces infractions sont commises. 

 

Exemption relative aux actualités 

Les éditeurs d'actualités qui bénéficiaient d'une exemption en vertu de la politique précédente doivent‑ils demander une nouvelle exemption ? 

Non, ces annonceurs continueront de bénéficier de leur exemption. Nous réviserons les critères actuels au fur et à mesure de l'élargissement aux autres pays de l'exemption accordée aux éditeurs d'actualités. 

Des restrictions s'appliquent‑elles aux éditeurs d'actualités ?

Oui, les publicités sponsorisées par des éditeurs d'actualités ne doivent pas comporter de plaidoyer pour ou contre des sujets ou annonceurs auxquels s'applique notre Politique en matière de contenus politiques.

Existe‑t‑il des restrictions relatives aux produits publicitaires pour les éditeurs d'actualités exemptés ? 

Oui, seuls les Tweets sponsorisés, les publicités et sponsorings vidéo in‑stream et les rappels de marque sont autorisés. Jusqu'à nouvel ordre, les éditeurs d'actualités exemptés ne peuvent pas utiliser tous les autres produits publicitaires : First View, les comptes sponsorisés, les tendances sponsorisées, la mise en avant et les émojis de marque.

Les critères d'exemption des éditeurs d'actualités sont‑ils différents de ceux de la politique précédente ?

Non, les exigences restent les mêmes.

Le critère relatif au nombre de visiteurs uniques par mois pour l'exemption des éditeurs d'actualités concerne les États‑Unis. Twitter envisage‑t‑il de le modifier pour d'autres pays ?

Oui, nous allons réexaminer ce critère pour qu'il puisse s'appliquer dans le monde entier. Pour le moment, cette exigence s'applique partout, et les éditeurs d'actualités établis ailleurs qu'aux États‑Unis peuvent continuer à déposer une demande.

Les éditeurs d'actualités exemptés doivent‑ils respecter des restrictions ? 

Outre les politiques relatives aux publicités Twitter, les éditeurs d'actualités exemptés sont tenus de se conformer aux lois en vigueur concernant les obligations de divulgation et les autres exigences relatives au contenu, les restrictions en matière de conditions à remplir et les dates d'interdiction applicables dans les pays où ils font de la publicité.